monblogamoi

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2012
3 juillet 2012

Le droit à la culture

Publié par cyrilcouet dans Du blablabla

Drôle de titre… Le droit à la paresse, j’aurais encore compris et pu faire une belle paraphrase de quelques articles sur le sujet, mais le droit à la culture, quelle idée… Vu l’actualité récente (OK ma prose a quelques semaines déjà…), je pourrais faire tout un topo sur le cannabis, mais le débat sur la dépénalisation ou la légalisation des drogues douces (ou non) ne me passionne pas vraiment. Revenons à la Culture, la vraie, celle de Jack Lang ou d’André Malraux… C’est vrai, à part ces deux-là qui a réellement fait progresser la culture dans notre pays ?

A côté de ça,  il y a déjà une si longue queue pour entrer au Grand Palais ou au musée d’Orsay, quelle idée que de vouloir démocratiser la culture… C’est bizarre, parlant culture, j’ai cité deux musées mais est-ce uniquement ça la culture ? Le cinéma ou la musique en sont peut-être les deux formes les plus répandues et pourtant certains de nos politiques (et l’industrie de ces arts) voudraient qu’on en restreigne l’accès qu’à une partie de la population. La culture serait-elle un privilège qui apporte quelque chose à ceux qui la détiennent ? Le téléchargement nuirait-il à la culture, auquel cas, il serait sain de l’interdire et le pourchasser, ou le téléchargement est-il uniquement nuisible au business cinématographique ou musical ? Les salles de concerts n’ont jamais été aussi pleines et le 7eme art n’a jamais gagné autant d’argent. Le téléchargement ne doit donc pas être vraiment nuisible, bien au contraire. S’il permet à une partie de la population de s’enrichir intellectuellement parlant, il ne faut pas le blâmer mai plutôt l’encourager. Certes, un film, une série, un documentaire, une musique, une chanson, ce sont des artistes, des techniciens, des ingénieurs, des commerciaux qui travaillent et pour ne pas tuer le développement culturel, ils doivent être rémunérés. Je suis donc pour une licence globale. Passons le standard des abonnements Internet à 40€, et laissons un libre accès pour tous aux œuvres.

Car de tout temps, mais encore plus aujourd’hui, l’accès à la culture est réservé à une élite, à une certaine classe sociale. Renaud les appelle les bobos, Mélanchon les nomme les bourgeois, Sarko les appelle ses amis et moi je pense que ce sont les riches tout simplement. Pourquoi un pauvre qui dépense 15% de son pouvoir d’achat dans la culture et qui pour continuer à se cultiver télécharge certaines œuvres illégalement devrait-il être plus puni qu’un riche qui dépense 3% de ses revenus et qui accède ainsi à toutes les formes culturelles ? Ce système est parfaitement injuste, et j’aimerais qu’il soit décrété que la culture est un droit comme le logement ou le travail… Bon d’accord, ce ne sont peut-être pas les meilleurs exemples…

Alors pourquoi une vulgarisation de la culture ? Cela permettrait d’ouvrir l’esprit des gens, de leur montrer que l’étranger n’est pas une menace pour son petit environnement, cela permettrait d’apporter ce lien social donc notre pays manque cruellement aujourd’hui, cela permettrait d’éviter le chacun pour soi tant décrier par Coluche il y a plus de vingt ans, cela permettrait surtout de faire reculer un extrême qui commence à envahir de façon plus qu’inquiétante la droite traditionnelle. Bref, c’est par la culture et l’éducation  qu’on arrivera à montrer que nos différences de couleur, d’opinions, culinaires, de mode de vie ou d’architecture sont une richesse et non une barrière.

La sauvegarde de l’Europe et du monde entier ne passe pas par une guerre ou par un « laisser tomber ». L’Histoire nous a montré qu’un peuple qu’on humilie ou qu’on ignore se révolte rapidement. Si nous voulons la cohésion de l’Europe et du monde, nous devons donc favoriser l’accès à la culture pour tous, et encore plus, l’accès à l’éducation.

AFRICACTU! |
portailisabelle |
UNIVERSITE GRATUITE PUBLIQU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alger. Famille victime d'un...
| cle23
| GOUVERNEMENT : Arrêtons de ...