monblogamoi

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011
16 octobre 2011

Les primaires…

Publié par cyrilcouet dans Du blablabla

J’ai réalisé en revenant de voter que les socialistes avaient eu l’idée du siècle. Pour dire vrai, je me l’étais déjà dit la semaine dernière en revenant du premier tour, mais me demandant si Arnaud avait été un bon choix, lui qui court après sa particule, je n’avais pas percuté que le PS  avait inventé ce qui pourrait révolutionner le monde.

Pourtant, notre président lui-même n’a pas compris la force de ce qu’ont réussi les socialistes. Même Henri Guaino, le type qui permet à Nicolas d’être moins bête que Berlusconi, n’a pas saisi la force de l’invention. Pour être tout à fait honnête, je subodore que ces types ont en réalité parfaitement compris le truc mais comme c’est difficilement réalisable à l’UMP, ils préfèrent faire la politique de l’autruche. C’est une attitude connue et une tactique bien rodée : Quand un politique comprend la question mais qu’il ne veut pas y répondre, il prétend qu’il n’a pas compris ladite question. Une autre ruse consiste à dire qu’on ne connait pas le dossier : « vous comprenez, cette affaire n’est sortie il n’y a que trois semaines, je n’ai pas eu le temps de regarder le dossier, je ne sais que ce que dit la presse », en d’autres mots, t’en sais autant que moi alors me gonfle pas. Une autre voie quand on ne sait pas la réponse est la méthode dite « Frédéric Lefèbvre », à savoir, je réponds que des conneries et si le journaliste insiste, je sors une énormité encore plus grosse. Mais revenons à nos papillons comme dirait mon pote Bénabar…

Les socialos ont donc inventé le truc qui pourrait révolutionner la vie politique. Au début, super fier et super chauvin (ben ouaip, y a de quoi, on est en final de coupe du monde de rugby), j’étais sur que c’étaient nous, les buveurs de pinard et bouffeurs de grenouilles qui avions inventé le concept… Sniff, il semble que les italiens nous ont précédés. Des révolutionnaires ces ritals…

Et les ricains, me direz-vous ??? Non, pour voter aux primaires des démocrates (je ne parle pas des républicains, je ne vois pas pourquoi voter pour un républicain), il suffit d’être membre du parti. Chez nous, pas besoin d’être membre de quoi que ce soit. Alors quoi de révolutionnaires me direz-vous ? Une primaire reste une primaire, mais quand tous les partis de gauche joueront le jeu, nous pourrons alors nous exprimer et nous lacher sans risquer un 21 avril 2002… Nous pourrons revoter Arlette, Juquin, voire écolo au premier tour, sans risquer qu’un borgne ou que sa blondasse de fille ne vienne nous polluer notre vie politique. Nous pourrons exprimer lors de ces primaires que nous aimerions que la gauche fasse une politique de gauche.

Je vous entends silencieusement sourire. Remarquez, il vaut mieux que ce soit en silence sinon votre voisin de bureau, de pallier, de canapé, de lit, vous demandera pourquoi vous souriez et j’aurais alors trop de lecteurs et je devrais écrire plus régulièrement… Pfft, trop de travail pour ça… Je reviens à l’idée révolutionnaire. Un peu décousu mon texte aujourd’hui… D’accord, lecteurs, lectrices [je ne sais pas si je dois vous mettre au pluriel], je l’avoue, la primaire n’a rien de vraiment révolutionnaire……. Mais ce que les socialistes ont fait, hum, une révolution. Pour voter, il fallait payer. Ça y est, je l’ai dit. Payer pour voter. Ça n’a empêché personne d’aller aux urnes, même beaucoup d’entre nous ont filé plus d’argent que demandé. Il fallait y penser. Des énarques avaient bien pensé ne plus nous rembourser un euro sur nos factures de santé, mais nous faire payer pour voter, il fallait oser.

La gauche l’a inventé, la droite va l’améliorer : Pour 1 euro, tu votes, pour 20 euros, tu votes deux fois, pour 100 euros, tu mets trois bulletins dans l’urne, pour mille euros…

Viva la revolucion… 

4 octobre 2011

La priorité…

Publié par cyrilcouet dans Du blablabla

Des roues qui crissent, des néons qui fonctionnent mal au plafond, une couleur grise avec de belles marques de gomme, bienvenue dans le parking souterrain. En sortant de ma voiture, la portière résonne quand je la claque. Je suis dans le décor d’une série B policière, si je vois sortir Patrick Jane ou sa patronne, je ne serais pas surpris (Idem pour Dexter, mais je ne vais pas faire la liste de toutes les séries…). Le cinéma adore les parkings souterrains que ce soit ceux d’un World Trade Center en flamme, du sous-sol d’un hôpital ou ceux d’un centre commercial marseillais. A Marseille d’ailleurs, je marchais dans cet endroit sordide en reprenant tous les clichés du septième art, en faisant les bruitages qui manquaient au lieu (un mélange de « Il était une fois dans l’ouest » et du « professionnel ») : Il faut dire que j’avais abusé de la moresque à l’apéro… J’étais donc Jean Reno dans un film ou il butte tout le monde quand soudain une bande de jeunes mecs est sortie de je ne sais où… Je me suis alors transformé en Pierre Richard dans « la chèvre », j’aurais préférer Gérard Depardieu… Remarquons tout de même que mes muscles lui correspondent d’ailleurs plus (à Pierre, pas Gégé…). Les garçons s’approchent de nous, nous saluent et continuent leur route. C’est tout. Je le refais, c’est tout.

Mais je n’ai pas sorti ma tablet PC ce soir pour raconter cette anecdote (pas mal la transition pour placer que j’ai une tablet PC)… Non, le sujet du jour est le garage souterrain. Comment l’homme peut-il s’occuper d’un objet (quel qu’il soit d’ailleurs) avant sa propre espèce ? Les garages souterrains m’insupportent. Tant que des hommes, des femme, des enfants dormiront dehors, je ne comprends pas qu’on accepte le concept d’un endroit au sec (et des fois chauffé) pour y placer un véhicule. C’est purement ridicule. C’est un peu comme si on décidait de faire des cultures pour faire avancer ces mêmes véhicules au lieu d’utiliser les plantes pour nourrir la planète… Oui, je suis contre les bios carburants, je pense que c’est un scandale. Produire du blé pour le foutre dans une bagnole… D’abord des gens ont faim, faudrait peut-être pas l’oublier, et puis ma sportive italienne (celle avec les moutons à l’arrière) n’a jamais aimé les épinards. Mais revenons à notre parking  (pas aux moutons, ce serait trop long)…

En fait, je m’écarte un peu, j’arrête sur le parking, je me penche sur le garage. Je ne parle pas de celui qui m’a extorqué 1085,20 € pour réparer ladite sportive italienne citée ci-dessus mais plus du garage de ma maison… Enfin, garage c’est un grand mot, dans mon cas ce serait plutôt un sellier parce que vu le bordel qui règne la dedans, même une smart n’y entrerait pas… Mais quand même… Quand j’ai visité cette baraque, l’ex-proprio a bien mis en avant les caractéristiques du garage (sur lesquelles je ne m’étendrais pas, c’est privé)… Mais il y a un architecte (un mec qui a fait un certain nombre d’années d’étude et qui donc selon ma culture judéo-chrétienne doit pas être complètement con) qui a dessiné ma baraque et y a placé un garage. Un lieu pour mettre une automobile. Il aurait pu construire plus de logement, mais non… J’espère au moins qu’avec le blé qu’il s’est fait en dessinant mon garage, il a donné un petit quelque chose  aux restos du cœur… Le pire c’est que toutes les maisons autour de chez moi ont un garage, des fois pour deux voitures, parfois même pour trois… Les SDF eux n’ont ni voiture, ni garage, ni abris de jardin… Mais bon, il n’y a pas de SDF par chez moi… Une bonne mixité sociale, voilà ce qui ferait du bien à cette ville.

Plus le choix alors, je vais être obligé d’installer un matelas dans la cabane du jardin…

AFRICACTU! |
portailisabelle |
UNIVERSITE GRATUITE PUBLIQU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alger. Famille victime d'un...
| cle23
| GOUVERNEMENT : Arrêtons de ...